mardi 10 janvier 2012

Une évocation de Victor par Georges Moustaki



Georges Moustaki, Les filles de la mémoire, Calmann-Lévy, 1989, pp. 48-49 (rééd. LGF, coll. "Le Livre de Poche", 2000)

Ce document communiqué par Klaus Building, qui en parlait en commentaire dans le billet précédent, ne fournit certes que quelques bribes, mais qui brossent bien la personnalité de Victor en cette fin des années cinquante, et corroborent le portrait que dressera plus tard Modiano dans Dans le café de la jeunesse perdue (Gallimard, 2007).

Le roman qui fut le fruit du repérage à Bruxelles doit être La croix des vaches - Filles à Anvers (Gerfaut, 1958), réédité en 1968 aux Presses Noires sous le titre Satan a besoin des femmes.