mardi 23 novembre 2010

Documents pénitentiaires issus du registre d'écrou

Toujours transmis par l'indispensable "bête mahousse", voici deux documents de l'administration pénitentiaire relatifs à la demande de libération conditionnelle formulée par Victor, qui nous renseignent sur la durée de la peine qu'il a effectuée, et surtout sur ses motifs.

D'abord, une Notice individuelle (les pages 1 et 2 sont identiques, mais je ne parviens pas à supprimer ce doublon) :



Et ensuite, un Bulletin de statistique morale :



Où une certitude prend corps : Victor à été condamné en 1948 à trois ans de prison, DEUX ANS pour « escroquerie par faux policiers » et UN AN pour « actes de nature à nuire à la Défense Nationale » — ce qui doit se référer à son activité durant l'Occupation.
En comparant les motifs des deux condamnations et la durée respective des peines infligées, il apparaît évident que les accusations colportées par Éric Losfeld puis Pierre Drachline et plus tard par Alfred Eibel relèvent de la diffamation pure et simple.

Victor a été écroué le 16 juin 1947 et libéré le 2 mars 1950.